• Arrestation d'un individu pour séquestration de sa fille pendant 15 ans

    Arrestation d'un individu pour séquestration de sa fille pendant 15 ans

    Dans la région de Marrakech, les éléments de la gendarmerie royale ont découvert une femme enfermée dans une étable. Son père, un fqih, l’y a séquestrée pendant 15 ans.

    Alors même qu'elle a été séquestrée par sa famille durant 15 ans, dans une étable, une femme n’a pas même trouvé un établissement public pour l'accueillir et l'aider à sortir de la léthargie dans laquelle l'a plongée ce long enfermement. En effet, le docteur qui l’a auscultée, mercredi dernier, à l’hôpital des maladies psychiatriques, lui a prescrit des médicaments et a demandé à ce qu’elle retourne chez elle. Pourtant, la victime, qui habite avec ses parents le douar Al Borja, dans la région de Marrakech, a été accompagnée par les éléments de la gendarmerie royale qui ont expliqué son triste cas. Or, elle a été contrainte de retourner à l'endroit même où elle a été privée de toute son humanité. Une prison «familiale» qui l’a transformée en un être qui ne supporte que l’obscurité, craint les humains et émet des cris assourdissants quand quelqu’un s’approche d’elle. Que cette femme n’ait pas pu bénéficier d’une protection et d’un suivi médical est difficile à croire. D’autant que le parquet et la gendarmerie royale ont diligenté une enquête dont il ressort qu'elle a souffert le martyr pendant 15 ans.

     Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du vendredi 18 janvier, que les parents de la victime, âgés de 80 et 86 ans, ont été interrogés par les gendarmes. Mais ils ont été relâchés le jour même de la perquisition de leur domicile, jour où leur fille a été retrouvée recroquevillée dans une étable dont la porte était fermée avec chaînes et serrures. Interrogés sur les raisons qui les ont poussés à séquestrer leur propre enfant, les parents ont déclaré qu’ils avaient tout fait pour la soigner, mais que son état psychique et son comportement violent les avaient obligés à l’enfermer.

     Selon certaines sources, la victime avait été violée par un voisin alors qu’elle n’avait que 14 ans. Voulant éviter le scandale, son père, qui est fqih, n’a pas porté plainte. Mais il a obligé sa fille à rester, désormais, à la maison. Au fil des années, celle-ci est devenue de plus en plus introvertie et son état psychique s'est gravement détérioré. Ses parents, qui disent avoir essayé de l'aider, ont finalement, décidé de l’enfermer dans une étable obscure où elle a vécu pendant 15 ans.

    « La gendarmerie royale constitue des forces spéciales pour pourchasser les barons de drogueOujda : Arrestation d’un individu pour possession et trafic de drogues »

    Tags Tags : ,