• trafiquants de drogues
    Tarfaya, cette petite ville surgie des dunes, est tout à coup devenue le fief des trafiquants de drogue.
    Les services de la police judiciaire de Laâyoune ont réussi à démanteler des réseaux, ces derniers jours. C’est ainsi que la PJ de Laâyoune, en collaboration avec les services de la gendarmerie Royale à Tarfaya, ont réussi à arrêter 8 individus constituant un réseau, d’une part et un homme travaillant en solitaire d’autre part. Les premiers étaient en possession d’une tonne et demie de chira, alors que le solitaire détenait une importante quantité de psychotropes importés d’Algérie. Marié et père de trois enfants, après avoir été entendu par le tribunal de Laâyoune, le trafiquant a été condamné à trois ans de prison. Concernant le groupe des 8, il fait l’objet d’une audition avant d’être déféré devant la justice.
     
     
    Map

  • Le mercredi 22 juin 2012, le général de brigade Yahya MOJTAHID, commandant l’école royale des officiers de gendarmerie (EROG), a été accueilli à l'EOGN par le Général de division Jean-Yves SAFFRAY, commandant l'École.

    Accompagné par le colonel-major Mohamed TAOUNZA, commandant les écoles de sous officiers de Marrakech, le lieutenant-colonel Youssef LALHIMI ALAMI, chef du service de la formation des cadres à l’état major de la Gendarmerie Royale Marocaine et le lieutenant-colonel William VAQUETTE, attaché de sécurité intérieure adjoint près l’ambassade de France à RABAT, le général Yahya MOJTAHID a assisté à une présentation de la formation par le colonel Christophe BOYER, directeur de l'enseignement, suivie d’une présentation et d’une visite du centre de recherche par le colonel Philippe DURAND, adjoint au directeur du centre de recherche.

    Il est à noter que le lieutenant Ilyass BENABBAD, officier-élève marocain du 1er groupement et major des stagiaires étrangers, a participé au déjeuner avec la délégation marocaine et les différents intervenants. De plus depuis 1946, l’EOGN a déjà formé 98 officiers marocains.

     

    gendarmerie.interieur.gouv.fr


  • Drogues

    Les éléments de la Gendarmerie Royale relevant du Commandement régional de Tanger ont saisi, hier, une quantité de 1,2 tonne de chira (résine de cannabis) à bord d'une voiture dans la commune rurale de Melloussa (province de Fahs-Anjra). Selon le chef du poste de la Gendarmerie Royale à Melloussa, Rachid Rguig, le véhicule portait de fausses plaques d'immatriculation. Quant au conducteur, il a réussi à prendre la fuite en profitant de la difficulté des reliefs de la région. Les recherches se poursuivent pour l'arrestation des personnes impliquées dans cette affaire, sous l'autorité du parquet de Tanger. A suivre !

     

    Aujourdhui


  •  

    Cambrioleurs

    Les éléments de la Gendarmerie royale de Ouarzazate et ceux d'Errachidia ont procédé, mercredi, lors d'une opération combinée au centre de Zagora, au démantèlement d'une bande de 5 trafiquants de stupéfiants, dont trois recherchés pour trafic international de drogue.
    Cette opération a permis la saisie de cinq véhicules, d'une motocyclette et d'une somme d'argent de 233.950 dh provenant de la vente de la drogue.
    Les mis en cause arrêtés ont été présentés à la justice.

     

    Map


  • Saisie de drogue

    Les éléments de la gendarmerie royale d’Oujda ont saisi vendredi une quantité de 1.223 Kg de chira, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de la ville. La saisie a été effectuée sur l’autoroute Oujda-Rabat à bord d’un véhicule (Mercedes fourgon) qui portait de fausses plaques d’immatriculation, a-t-on indiqué auprès du commandement régional de la gendarmerie royale. Le chauffeur du véhicule a été arrêté et une enquête a été ouverte, a-t-on ajouté.

     

    Source: www.menara.ma





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique