• L'ordinateur quantique, cent millions de fois plus rapide qu'un PC

    L'ordinateur quantique, cent millions de fois plus rapide qu'un PC

    La nouvelle génération d'ordinateurs basée sur des microparticules pointe déjà le bout de son nez. De quoi faire à nouveau exploser la puissance de calcul.

    Imaginez un ordinateur si puissant qu'il pourrait réaliser, en un clin d'oeil, autant de calculs qu'un ordinateur traditionnel en dix mille ans. Pour la plupart des scientifiques, ce monstre de puissance n'existe pas encore. Les experts de D-Wave, une société canadienne dans laquelle Google a investi, affirment pourtant l'avoir mis au point. Ils l'auraient même déjà vendu à plusieurs grosses sociétés américaines, comme Amazon ou Lockheed Martin.  

    La particularité de cette machine à calculer hors pair qui ressemble à une énorme boîte noire? C'est un ordinateur quantique, c'est-à-dire un ordinateur de nouvelle génération, qui n'a plus rien à voir avec nos vieilles bécanes de bureau. Jusqu'ici, les ordinateurs fonctionnaient avec des transistors qui s'allument et qui s'éteignent. Ces transistors servaient de base au codage de l'information sous forme de 0 et de 1.  

    Mais, avec l'ordinateur quantique, tout change. Ce sont désormais des microparticules, telles que les photons et les électrons, qui se chargent de faire circuler l'information. Ces particules invisibles à l'oeil nu ont de bien étranges propriétés: elles peuvent être dans deux endroits ou dans deux états différents (0 et 1) à la fois.  

    La cryptographie en danger

    Elles peuvent aussi interagir (entre elles) à distance. Contrôler ces particules est un défi mais, grâce à elles, on peut, en théorie, démultiplier la puissance de calcul, ouvrant ainsi de nombreux champs d'application.

    "Avec l'ordinateur quantique, on peut imaginer que l'on va pouvoir modéliser le cerveau humain ou le comportement des atomes. On pourra aussi analyser les planètes lointaines, ou prévoir une averse bien avant qu'elle n'arrive. La cryptographie va être chamboulée elle aussi puisque, avec un ordinateur quantique, on peut 'craquer' tous les systèmes de cryptage actuels. Enfin, l'ordinateur quantique permettra d'accélérer les progrès en intelligence artificielle", explique Xavier Vasques, directeur technique chez IBM Systems France. A condition, bien sûr, d'aligner suffisamment de qubits (l'équivalent des bits sur les anciens ordinateurs), c'est-à-dire d'avoir une taille suffisante pour traiter beaucoup d'informations.  

    Or c'est justement là-dessus que de nombreux experts travaillent. "Pour l'instant, on n'arrive à faire que des petits ordinateurs quantiques de 10 à 20 qubits", assure Frédéric Magniez, de l'Institut de recherche en informatique fondamentale (Irif). Cela exige de travailler à très basse température, d'isoler les particules, car elles sont très sensibles aux radiations... D-Wave, de son côté, assure déjà avoir atteint 1000 qubits. Beaucoup d'experts restent donc sceptiques.  

    Mais, qu'ils soient vrais ou pas, les progrès de D-Wave ont le mérite d'avoir créé un électrochoc. "Depuis quelques mois, les scientifiques ouvrent de nouvelles brèches", confirme Frédéric Magniez. L'ordinateur quantique n'est plus simplement une théorie, constate l'expert. Il est bel et bien en train de prendre forme.

    « Gendarmerie royale : Arrestation de deux dangereux trafiquants à BenslimaneWhatsApp ne protègerait pas bien les messages de ses utilisateurs »