• Marrakech. Sextorsion et trafic de drogue: des mineures obligées de faire les mules

    Marrakech. Sextorsion et trafic de drogue: des mineures obligées de faire les mules

    Les éléments de la gendarmerie de Marrakech ont procédé à l’arrestation des membres d’une bande de trafiquants qui droguaient des mineures, les violaient et les filmaient pour les exploiter dans ce trafic illicite.

    Les éléments de la brigade de gendarmerie royale de Tamansourte, dans la région de Marrakech, viennent de démanteler une dangereuse bande criminelle spécialisée dans le trafic de drogue et l'expoitation de mineures âgées de quinze à dix-sept ans.

     Le modus operandi de cette bande criminelle a été dévoilé par les enquêteurs suite à l’arrestation, jeudi dernier, de certains trafiquants de drogue dans la localité de Tamansourte. En effet, la fouille du téléphone d’un élément de cette bande a permis la découverte d’une vidéo montrant une mineure dans des positions compromettantes. Ce qui a poussé les enquêteurs à arrêter la jeune fille pour interrogatoire.

     Selon le quotidien Assabah, qui rapporte ce fait divers dans son édition de ce jeudi 25 juin, l’arrestation de cette mineure a permis aux enquêteurs de découvrir le pot aux roses. En fait, ces criminels roulaient des mineures, les droguaient et les filmaient avant de les faire chanter en menaçant de publier les vidéos enregistrées, pour les obliger à faire les mules pour eux.

     Ainsi, sous la pression et la peur de voir les scènes filmées rendues publiques, les jeunes filles tombées dans leurs filets se transformaient en esclaves et livraient la drogue et les comprimés psychotropes aux clients. La manœuvre permettait aux trafiquants de rester dans l’ombre, loin des radars des autorités compétentes.

     Les sources du quotidien font savoir que le réseau a fait plus de  treize jeunes victimes. Les faits, précisent les sources d’Assabah, remontent à une période antérieure au confinement et se sont poursuivis durant la période de crise. D'ailleurs, les investigations des enquêteurs continuent pour identifier toutes les victimes et les auditionner, en vue de dresser les procès-verbaux. L' arrestation des malfaiteurs permettra certainement d’apporter de nouvelles informations sur l’activité de cette bande. Ce qui contribuera à démêler l’écheveau complexe de cette affaire, avant de déférer devant le parquet compétent toutes les personnes impliquées. Autant dire que des rebondissements sont en vue.

     

    Le360

    « Foyers à Lalla Mimouna : ouverture d’une enquête judiciaire confiée à la Gendarmerie RoyalePlages de Tamaris: les gendarmes renforcent les contrôles »

    Tags Tags : , ,